Isabelle Lamarche, directrice marketing à Place Rosemère!

Matom vous présente une série d’entrevues avec des personnalités inspirantes avec qui elle a eu le privilège de collaborer ou de côtoyer. Ces femmes et hommes d’exception ont tous un point en commun; une passion indéniable pour leur métier et les affaires!

Pour cette première, on vous invite à découvrir Isabelle Lamarche, directrice marketing à Place Rosemère depuis maintenant 30 ans!

Comment as-tu commencé ta carrière en marketing ?

Des études en graphisme, quelques formations générales en marketing, connaissance du milieu et des médias m’ont amené à travailler comme directrice marketing dans un centre commercial de ma région, en 1987. Par la suite, le même type de poste s’est ouvert à Place Rosemère. J’ai appliqué et depuis ce temps, je suis fidèle au poste.

Quels sont les défis dont tu as dû faire face depuis le début de ta carrière ?

Chaque projet, événement et agrandissement est un défi en soi. Le plus grand des défis fut de concilier l’évolution de ma carrière et l’importance d’être présente pour ma famille. Mon implication était tout aussi essentielle pour ces deux sphères de ma vie.

Est-ce qu’il y a un événement au cours des 30 dernières années à Place Rosemère qui a été marquant pour toi ?

Les deux phases d’agrandissement du centre commercial ont été des réalisations très exigeantes, mais combien enrichissantes et stimulantes personnellement. Le premier a eu lieu en 1991.  Ce fut pour moi un sentiment de grande fierté que d’avoir collaboré à l’émergence d’un projet innovateur et unique dans la région. Le second agrandissement en 2002 fut aussi très prenant, car il fallait revamper la section existante et ajouter une nouvelle section qui faisait en sorte de doubler la superficie initiale du centre commercial.

Quel est le principal défi du marketing en commerce de détail ?

Le terme l’exprime bien par sa définition; le commerce de « détail». Tous les détails prennent leur sens.  Actuellement, les centres commerciaux, tels qu’on les connaît, vivent une période que j’appelle d’ébullition. La kyrielle de différents procédés de consommer nous pousse constamment à nous renouveler. La compétition des autres centres commerciaux, l’achat en ligne et la tendance à la consommation avec modération nous obligent à revoir nos façons de faire.  D’un certain angle, c’est vivifiant, car nous devons constamment nous renouveler et trouver des idées qui nous distinguent.

Quelles sont les valeurs les plus importantes pour toi au travail ?

Pour moi, le respect de chacun des individus avec qui je travaille occupe une place capitale dans ma façon d’interagir au travail et ailleurs.  Les mots « reconnaissance » et « gratitude » font partie de mon ADN.  Je crois sincèrement que chaque être humain mérite d’être écouté et valorisé selon ses propres caractéristiques personnelles. Je suis une personne d’équipe, j’ai besoin de l’interaction des autres pour carburer et me sentir utile et apprécié.

De quoi es-tu le plus fière dans ta carrière ?

Très humblement, au fil des ans et des personnes que j’ai côtoyées, j’ai toujours essayé de rester moi-même. C’est ainsi que je me sens le mieux.  Je suis fière de ma longévité de travail au même endroit.  Les circonstances de ma vie on fait en sorte que j’ai poursuivi cette carrière au même poste. Par la même occasion, j’ai toujours eu l’impression que les tâches et les projets étaient en constante évolution. Alors, au final… je suis fière de moi : – )

Qu’est-ce que tu aimerais léguer à la prochaine personne qui reprendra le marketing à Place Rosemère ?

Place Rosemère représente le projet de presque une vie à mes yeux. Bien évidemment, la personne qui me succédera devra prendre soin de cette entité que j’estime depuis longtemps. J’aimerais léguer ces mêmes passions qui m’animent depuis toujours.  Celles de travailler avec du personnel extraordinaire, d’être présente pour les besoins des locataires, d’échanger avec des fournisseurs passionnants et aussi, faire de ce lieu un endroit d’expérience agréable pour le magasinage de notre fidèle clientèle.

Matom veut savoir

Si tu pouvais vivre n’importe où sur la planète, où irais-tu ?

Tellement d’endroits me viennent à l’esprit. Quand j’y songe profondément, le lieu est secondaire.  L’important pour moi c’est de me sentir bien, peu importe l’endroit où je suis. Mais bon, ok.. j’y vais pour l’Italie.  Je craque pour ce pays.  Je crois que j’étais italienne dans une autre vie 😊

Tu ne quittes jamais la maison sans …

Mes consœurs de travail diraient (et je le confirme), « Isabelle ne sort jamais sans son rouge à lèvres et son cellulaire ».  Ça me prend un peu de couleur et l’extension de mes fonctions avec moi.

Une pièce de vêtement que tu as depuis toujours dont tu ne peux te départir ?

C’est presque gênant.  J’ai un chandail en molleton à col roulé, de couleur rouge qui me suis depuis…..je n’ose pas le dire……… 15 ans, peut-être plus! L’hiver; c’est comme ma deuxième peau.  En arrivant à la maison, j’enfile ce si confortable vêtement.  Incapable de le donner à « Renaissance ».

Un défaut chez les autres que tu ne tolères pas

Hum… réflexion faite, je n’affectionne pas particulièrement les êtres prétentieux et imbus d’eux-mêmes. Je tente de m’en tenir loin, car ce genre de comportement ne m’impressionne pas du tout.

Si tu pouvais inviter 3 personnes (vivantes ou décédées) pour un souper mémorable, ce serait …

Définitivement mon frère qui a quitté ce monde trop vite, pour lui faire un brin de jasette comme autrefois.  Serge Fiori, qui a bercé une grande partie de ma jeunesse et encore aujourd’hui afin d’échanger avec lui sur certains aspects de ses compositions. Finalement, Lise Ravary qui est journaliste, auteure et chroniqueuse.  J’aime bien le franc-parler de cette femme d’opinions.  Je ne suis pas toujours en accord avec ses propos, mais elle me fait réfléchir et j’apprécie cela.  Bref, on ne manquerait pas de sujets lors de ce souper.

Le conseil que tu aurais aimé recevoir il y a 10 ans ?

Largue ce qui n’est pas essentiel pour toi, puisque cela ajoute des pensées qui engendrent des soucis sans aucune importance.  Fais-toi confiance et continue de remercier la vie pour toutes les joies qu’elle te procure!

Partagez :
Partager sur email
Courriel
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Envie de sortir des sentiers battus ?

Notre équipe est toujours prête à relever de nouveaux défis!

Matom Communication
45 rue St-Joseph, bureau 205,
Sainte-Thérèse, J7E 4X5.
Québec, Canada

Matom Communication
45 rue St-Joseph, bureau 205,
Sainte-Thérèse, J7E 4X5.
Québec, Canada